Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Neurologie /
× Syndromes parkinsoniens

965 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Amélioration de la performance cognitive pendant une activité de pédalage chez le patient parkinsonien
Article Commenté
Source : Brain Cogn. 2017 ; 113:23-31.
Amélioration de la performance cognitive pendant une activité de pédalage chez le patient parkinsonien
Dr Thierry Lelard (Amiens) le 20 Avril 2017
Les interférences entre deux tâches réalisées simultanément sont mises en évidence par une diminution de la performance dans l'une ou les 2 tâches (précision ou vitesse de la réponse). Cet effet « double tâche » est lié à la limite du partage des ressources attentionnelles. La littérature scientifique démontre que les patients parkinsoniens présentent...
Lire la suite
Articles scientifiques (771)
Cas cliniques (2)
HAS (2)
Vos patients ont lu (190)
Article Commenté
Source : Biomedical Research, February 2017 ; 28(1)
Effet d'un programme de réhabilitation pulmonaire sur différents indices de qualité de vie chez des patients atteints de maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 20 Avril 2017
Dans cette étude, les auteurs ont souhaité étudier les effets d’un protocole de réhabilitation pulmonaire sur les paramètres respiratoires, la capacité à l’effort, la qualité de vie, l’anxiété, la dépression et la qualité du sommeil chez des patients atteints de maladie de Parkinson. Dans cette étude, 34 patients atteints de maladie de Parkinson ont été inclus...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Brain Cogn. 2017 ; 113:23-31.
Amélioration de la performance cognitive pendant une activité de pédalage chez le patient parkinsonien
Dr Thierry Lelard (Amiens) le 20 Avril 2017
Les interférences entre deux tâches réalisées simultanément sont mises en évidence par une diminution de la performance dans l'une ou les 2 tâches (précision ou vitesse de la réponse). Cet effet « double tâche » est lié à la limite du partage des ressources attentionnelles. La littérature scientifique démontre que les patients parkinsoniens présentent...
Lire la suite
Article Commenté
Source : JAMA Neurol. 2017 ; 74(2):197-206.
Opicapone : quels bénéfices attendre d'un nouvel I-COMT ?
Dr Olivier Colin (CHU Poitiers) le 7 Avril 2017
Les inhibiteurs de la catéchol-O-méthyltransférase (I-COMT) associés à la levodopa sont un traitement pour les fluctuations motrices, en particulier de fin de dose, pour les patients parkinsoniens. Les I-COMT actuels (entacapone, tolcapone) ont cependant des effets indésirables, notamment à type de toxicité hépatique, et leur bénéfice...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Neuropsychology. 2017 Mar 13. doi: 10.1037/neu0000333.
Composante N400 en potentiels évoqués et compréhension des mots dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 7 Avril 2017
Comme souvent évoqué ici, les troubles émotionnels et cognitifs sont des complications communes de la maladie de Parkinson. Dans la technique des potentiels évoqués, la composante dite N400 (pour négativité débutant 400 ms après le stimulus) est connue pour refléter les processus psychologiques liés au traitement lexico-sémantique...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Brain Lang. 2017 ; 168:1-11
Identification des mécanismes cérébraux du décodage des indices émotionnels vocaux dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 23 Mars 2017
Comme parfois évoqué ici, l’implantation d’électrode intracérébrale est une approche thérapeutique envisagée de plus en plus fréquemment dans la maladie de Parkinson. L’utilisation des électrodes implantées pour la mesure des potentiels neuronaux locaux autorise l’exploration de l’activité neurale in vivo chez les patients implantés...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Neurology. 2017 ; 88(8):767-774.
Quelle est la valeur prédictive des troubles cognitifs précoces ?
Dr Christian Geny (CHU - Montpellier) le 23 Mars 2017
Les choix thérapeutiques dans la maladie de Parkinson ont été guidés pendant plusieurs décennies par l’amélioration immédiate de la qualité de vie, la prévention des dyskinésies et des fluctuations motrices. Toutefois plusieurs études ont montré que l’évolution à moyen et long terme pouvait être fortement influencée par la progression...
Lire la suite
Article Commenté
Source : PLoS One. 2016 ; 11(7):e0158235.
Maladie de Parkinson : venin d'abeille ?
Dr Olivier Colin (CHU Poitiers) le 17 Mars 2017
Des résultats expérimentaux ont montré que le venin d’abeille pourrait avoir un effet neuroprotecteur sur les neurones dopaminergiques. Les auteurs ont cherché à vérifier cette donnée chez l’homme, en évaluant l’effet symptomatique et sur le cours évolutif de la maladie de Parkinson. Quarante patients parkinsoniens
Lire la suite
Article Commenté
Source : Neurology. 2017 ; 88(4):344-351.
Manganèse et Parkinson : quelles relations ?
Dr Olivier Colin (CHU Poitiers) le 9 Mars 2017
Diverses substances toxiques, comme le paraquat et la rotenone contenues dans les pesticides, ont été incriminées comme pouvant causer ou aggraver un syndrome parkinsonien. D’autres substances auxquelles les travailleurs peuvent être exposés sont également évaluées. Les auteurs se sont ici intéressés au rôle du manganèse...
Lire la suite
Article Commenté
Source : BMC Neurol. 2016 ; 16(1):244.
Que conseille la littérature comme conduites à tenir pour l'évaluation et le traitement de la dépression et de l'anxiété dans la maladie de Parkinson ?
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 9 Mars 2017
La dépression et l’anxiété demeurent sous-diagnostiquées et sous-traitées dans les maladies neurologiques et notamment dans la maladie de Parkinson. Le but de cette revue exhaustive de la littérature était de fournir une synthèse de la plus grande qualité des conduites à tenir pour l’identification et le traitement de l’anxiété et...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Mov Disord. 2016 ; 31(10):1489-1496.
Quel effet à long terme de la rasagiline dans la maladie de Parkinson ?
Dr Olivier Colin (CHU Poitiers) le 3 Mars 2017
La rasagiline, inhibiteur de la mono-amine oxydase-B, prescrite à la dose de 1 mg par jour chez les patients parkinsoniens, avait montré un effet dit « disease-modifyer » sur 18 mois (design early versus delayed-start, étude ADAGIO de 2009). Cet effet, susceptible de ralentir l’évolution de la maladie, nécessitait confirmation sur une plus longue période...
Lire la suite
Cas Clinique
Cas clinique : « Femme de 55 ans, discret tremblement de repos… »
Pr Pierre Krystkowiak (CHU d'Amiens) le 30 Octobre 2005
Par Pierre Krystkowiak (CHRU de Lille) Une femme de 55 ans, receveuse des postes, se présente à vous pour un discret tremblement de repos de la main gauche s’aggravant progressivement depuis 1 an. Il s’associe à un ralentissement gestuel global, à une sensation de raideur, le tout prédominant également du côté gauche. La gêne est importante, dans la plupart des activités de la vie quotidienne, y compris le travail. L’examen clinique ne met en évidence que le syndrome parkinsonien. Aucun ATCD particulier n’est à signaler. Question 1 :...
Lire la suite
Cas Clinique
MCI et maladie de Parkinson idiopathique
Dr Catherine Thomas-Antérion (Lyon) le 24 Mai 2005
Par Catherine Thomas Antérion (Unité de Neuropsychologie, CHU de Saint Etienne) Les troubles cognitifs sont fréquents dans la maladie de Parkinson et peuvent s'observer dès le début de la maladie. Ils traduisent soit des tableaux démentiels (le plus souvent après plusieurs années d'évolution et au moins un an pour être authentifiés comme un tableau de démence parkinsonienne) soit des troubles cognitifs légers sans perte d'autonomie. Ceci confirme si besoin la nécessité et de bien évaluer l'état de santé général des patients présentant un MCI...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Avril 2017
« Parkinson : des abeilles ou des requins au service des malades ? »
le 20 Avril 2017
Le Point rappelle qu’« en France, entre 150.000 et 200.000 personnes souffrent de la maladie de Parkinson et environ 25.000 nouveaux cas sont recensés chaque année. Cette affection neurodégénérative, dont les causes restent inconnues 200 ans après sa première description, est diagnostiquée à 58 ans en moyenne. Et des trois symptômes qui la caractérisent...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Mars 2017
« Maladie de Parkinson : le taï-chi serait efficace pour prévenir les chutes »
le 23 Mars 2017
Le magazine rappelle que « la maladie de Parkinson touche environ 6,3 millions de personnes dans le monde ; en France, elle serait responsable de 3500 décès chaque année ». « Dans l'Hexagone, 1% des personnes âgées de plus de 65 ans seraient concernées : c'est la deuxième maladie neurodégénérative en France après la maladie d'Alzheimer »...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Mars 2017
« Les bienfaits santé des baies d'argousier »
le 23 Mars 2017
« Les baies d’argousier, issues de l’arbuste qui porte leur nom, regorgent de vertus pour le bien-être de votre corps. Vitamines C et E, omégas 3 et 6, acides aminés, oligo-éléments, antioxydants… », indique Femme Actuelle. Concernant ses « bénéfices pour la santé », le magazine évoque notamment « sa concentration de vitamine C...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Février 2017
« Une protéine de requin contre Parkinson »
le 17 Février 2017
« Une molécule découverte chez le requin [la squalamine], étudiée pour ses propriétés anticancer et anti-infectieuses pourrait, une fois synthétisée artificiellement, conduire à de futurs traitements de la maladie de Parkinson », révèle Sciences & Avenir. Cette « protéine (…) bloquerait le processus moléculaire en jeu dans la maladie de Parkinson », explique l’article...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Janvier 2017
« Maladie de Parkinson : le microbiote intestinal en cause ? »
le 25 Janvier 2017
« Selon un groupe de chercheurs, la maladie de Parkinson peut trouver son origine dans l'intestin en raison des bactéries qu'il contient et non uniquement dans le cerveau. Des modifications du microbiome intestinal pourraient en effet constituer un facteur de risque important », révèle Santé Magazine...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Décembre 2016
« Parkinson : un outil en ligne pour aborder des sujets sensibles »
le 2 Décembre 2016
Santé Magazine rapporte que « l’association France Parkinson a publié un questionnaire en ligne permettant aux personnes sous traitement antiparkinsonien d’évaluer les effets secondaires des médicaments ». Le magazine précise que « la maladie de Parkinson touche près de 160.000 personnes en France, dont 25.000 nouveaux cas chaque année »...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Novembre 2016
« 6 troubles liés à l'intestin »
le 17 Novembre 2016
« Surpoids, asthme, diabète... De nombreux troubles surviennent sans que l'on ne s'intéresse à leur origine », affirme Pleine Vie qui liste notamment « 6 maladies liées à l'intestin », parmi lesquelles : « Les maladies cérébrales et psy » : « Tout se passe comme si le ventre était "une fenêtre ouverte sur le cerveau". Le rôle du microbiote est...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Octobre 2016
« Parkinson : Biocorp et Aguettant lancent un projet pour améliorer l'autonomie des patients »
le 28 Octobre 2016
« Deux sociétés d'Auvergne-Rhône-Alpes vont mettre en commun leurs compétences pour tester un nouveau dispositif susceptible d'améliorer l'autonomie et la qualité de vie des patients souffrant de la maladie de Parkinson », annonce Le Parisien. « Le projet Apokonnect va permettre d'expérimenter pendant 19 mois à l'échelle de la région...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Octobre 2016
« Le café, une solution thérapeutique contre la maladie de Parkinson ? »
le 21 Octobre 2016
« Deux composés chimiques à base de caféine seraient prometteurs dans la prévention des ravages de la maladie de Parkinson, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale spécialisée ACS Chemical Neuroscience », révèle Top Santé. Il explique que « les chercheurs de l'Université de la Saskatchewan au Canada...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Septembre 2016
« Parkinson : un test de vision pour dépister la maladie ? »
le 8 Septembre 2016
« Des chercheurs ont mis au point un examen permettant d'identifier, dans les yeux, des signes précurseurs de la maladie de Parkinson », révèle Métronews. « Cette pathologie se caractérise par la destruction de certains neurones. Mais avant que les symptômes ne se déclarent, la maladie pourrait se voir… dans les yeux. C’est en tout cas le résultat...
Lire la suite