Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Neurologie /
× Syndrome des Jambes Sans Repos (SJSR)

151 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Articles scientifiques (143)
Cas cliniques (3)
Vos patients ont lu (5)
Article Commenté
Syndrome des jambes sans repos : fréquent chez les patients en psychogériatrie
Dr Caroline Puech (Paris) le 18 Janvier 2012
Le syndrome des jambes sans repos, fréquent chez les personnes âgées, en particulier chez celles souffrant de dépression, est couramment sous-diagnostiqué et donc insuffisamment traité. Des chercheurs espagnols viennent de réaliser une étude transversale au sein d’une population de patients âgés pour évaluer la prévalence, les caractéristiques cliniques et les comorbidités du syndrome des jambes sans repos. Ils publient leurs résultats dans l’International Journal of Geriatric...
Lire la suite
Article Commenté
Prévalence et corrélats cliniques du syndrome des jambes sans repos dans une population de sujets âgés : étude française
Dr Yves Dauvilliers (Hopital Gui de chauliac - Montpellier) le 2 Décembre 2009
Le syndrome des jambes sans repos (SJR) est une pathologie fréquente avec un âge de début variable, souvent bimodal, et fonction des comorbidités associées. La prévalence du SJR augmente classiquement avec l'âge, toutefois son incidence précise tout comme ses facteurs de risque restent encore indéterminés chez les sujets âgés. Une étude récente française explore la prévalence du SJR et les symptômes associés à cette affection dans une population de sujets...
Lire la suite
Article Commenté
Intérêt du test d'hyperglycémie par voie orale dans le syndrome des jambes sans repos idiopathique
Dr Bertille Perin (CHU AMIENS) le 2 Décembre 2009
La relation entre diabète / pré-diabète et Syndrome des Jambes Sans Repos (SJSR) reste controversée. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’intérêt d’un test d’hyperglycémie provoquée chez les patients présentant un SJSR idiopathique. Il s’agit d’une étude prospective ayant porté sur 132 patients présentant un SJSR idiopathique et ayant une glycémie à jeun normale. Le diagnostic de SJSR reposait sur les critères...
Lire la suite
Article Commenté
Développement progressif du syndrome d’augmentation après un traitement à long terme par lévodopa dans le syndrome des jambes sans repos : étude prospective multicentrique
Dr Yves Dauvilliers (Hopital Gui de chauliac - Montpellier) le 2 Décembre 2009
Le Groupe européen d’étude sur le syndrome des jambes sans repos (SJR) a réalisé la première étude long terme multicentrique évaluant systématiquement le syndrome d’augmentation dans le SJR sous traitement par lévodopa. Cette étude prospective réalisée en ouvert sur 6 mois a été conduite dans 6 pays européens incluant 65 patients (dont 85% initialement indemnes de tout traitement) atteints de SJR idiopathique. La lévodopa était prescrite à dose flexible...
Lire la suite
Article Commenté
Prédisposition au jeu pathologique dans le SJSR : étude par IRMf des modifications de l’activité cérébrale sous traitement dopaminergique chronique
Dr Elias Karroum (Hôpital Pitié-Salpêtrière, UF Pathologies du sommeil, pavillon Marguerite Bottard - Paris) le 16 Octobre 2009
Le traitement par agoniste dopaminergique (AD) des patients parkinsoniens et des patients affectés par le syndrome des jambes sans repos (SJSR) a été associé récemment à une prévalence élevée des troubles du contrôle des impulsions et du jeu pathologique. Le mécanisme neurobiologique sous-tendant ces comportements compulsifs sous AD reste mal connu. Une hypo-activation du cortex orbito-frontal et un dysfonctionnement du striatum ventral semblent caractériser les joueurs pathologiques. Pour mieux comprendre...
Lire la suite
Article Commenté
Altération du système dopaminergique nigro-strié dans le Syndrome des Jambes Sans Repos
M Quentin Barraud (Laboratoire - Bordeaux) le 16 Octobre 2009
Les hypothèses physiopathologiques actuelles supportent l’idée qu’une dérégulation dopaminergique ou qu’une carence martiale pourraient être à l’origine du développement d’un Syndrome des Jambes Sans Repos (SJSR). Or, à ce jour, si une diminution des niveaux ferriques a pu être montrée chez des patients atteints du SJSR, aucune perturbation du système dopaminergique n’a été clairement mise en évidence. C’est pourquoi James Connor et son équipe...
Lire la suite
Article Commenté
Somnolence diurne excessive dans le syndrome des jambes sans repos : caractéristiques et évolution sous traitement dopaminergique
Dr Yves Dauvilliers (Hopital Gui de chauliac - Montpellier) le 16 Octobre 2009
Le syndrome des jambes sans repos (SJR) s’associe fréquemment à des troubles du sommeil avec au premier plan une plainte d’insomnie. La plainte de somnolence diurne excessive n’a que rarement été recherchée de façon systématique et n’a pas à ce jour fait l’objet de mesure objective. Ce travail a consisté à préciser la plainte de somnolence diurne dans le SJR et à enregistrer le sommeil de nuit parallèlement de façon consécutive chez 27 patients atteints du...
Lire la suite
Article Commenté
Association entre le syndrome des jambes sans repos et le trouble alimentaire nocturne lié au sommeil : une étude cas-témoins
Dr Yves Dauvilliers (Hopital Gui de chauliac - Montpellier) le 24 Juin 2009
La prévalence du trouble alimentaire nocturne lié au sommeil est une parasomnie de description récente avec des facteurs de risque encore inconnus. Une étude récente sur 35 sujets avait rapporté une forte association entre ce trouble et le syndrome des jambes sans repos, dans 77% des cas. Cette étude récente a recherché la prévalence de cette parasomnie au sein d’une population de 100 patients atteints du syndrome des jambes sans repos (SJR) vivant dans l’Italie du Nord, en comparaison à 100 sujets...
Lire la suite
Article Commenté
Obésité et syndrome des jambes sans repos
Dr Isabelle Benatru (CHU de Poitiers) le 24 Juin 2009
Le syndrome des jambes sans repos (SJSR) est une affection fréquente ayant un impact négatif sur la qualité de vie. Bien que l’étiologie soit incomplètement élucidée, un déficit dopaminergique semble avoir un rôle important dans la physiopathologie de cette maladie. Des travaux antérieurs ont montré que les personnes obèses ont une moindre disponibilité des récepteurs dopaminergiques D2, suggérant que ces personnes sont plus à risque de développer un SJSR. Les auteurs ont...
Lire la suite
Article Commenté
Les neurones dopaminergiques de l’aire A11 sont normaux dans les cerveaux de sujets atteints du syndrome des jambes sans repos
Dr Yves Dauvilliers (Hopital Gui de chauliac - Montpellier) le 24 Juin 2009
L’excellente réponse des traitements dopaminergiques dans le syndrome des jambes sans repos (SJR) est à la base de l’hypothèse dopaminergique dans cette affection. Toutefois, les études de neuroimagerie des noyaux gris centraux en SPECT ou PET, ou de neuroendocrinologie (sécrétion de prolactine), n’ont jamais pleinement confirmé cette hypothèse. L’aire dopaminergique A11 de l’hypothalamus a cependant intéressé plusieurs groupes de recherche travaillant sur le SJR. En effet, l’aire A11...
Lire la suite
Cas Clinique
Le SJSR ne prédispose pas à la maladie de Parkinson
Pr Pierre Krystkowiak (CHU d'Amiens) le 25 Mai 2007
Par Pierre Krystkowiak (CHU d’Amiens) Un patient de 45 ans vient vous voir avec une ordonnance de ropinirole qui lui a été prescrit par son neurologue pour un syndrome des jambes sans repos à raison de «0,25 mg le soir, puis augmenter progressivement la posologie jusqu’à 2 mg». Il vous demande de lui donner un peu plus de précisions sur cette prescription. Le ropinirole est un des deux agonistes dopaminergiques (avec le pramipexole) qui possèdent l’autorisation de mise sur le marché en France. La dose habituellement...
Lire la suite
Cas Clinique
SJSR et maladie veineuse chronique : aucun rapport
Pr Pierre Krystkowiak (CHU d'Amiens) le 29 Mars 2007
Par Pierre Krystkowiak (CHU d’Amiens) Une patiente de 52 ans vous demande conseil pour une sensation de jambes «lourdes», «d’impatiences», qui s’améliore nettement lorsqu’elle se masse les jambes. Elle signale qu’elle a des varices aux membres inférieurs et vous réclame un veinotonique en application locale car elle a l’impression que par le passé, cela améliorait un peu les symptômes. Elle vous dit que «même au repos, ça ne passe pas, et c’est peut-être même pire». D’ailleurs, «ça l’empêche même de dormir».
Lire la suite
Cas Clinique
Impatiences de primo-décubitus
Dr Philippe Blanchemaison le 11 Juillet 2006
Par Philippe Blanchemaison (Paris) Vanessa, hôtesse de l’air de 31 ans, se présente à votre cabinet. Elle se plaint d’une sensation de jambes lourdes, aggravée en fin de journée, et particulièrement au retour de longs trajets en avion. Elle se plaint également de « sensations bizarres » dans les jambes, perçues comme des agacements, « d’énervements dans les jambes », d’impatiences entraînant un inconfort pouvant l’obliger à se lever. Elle a utilisé également le terme de « jambes folles ». L’interrogatoire Vous lui faites préciser...
Lire la suite
Vos patients ont lu
« Ras-le-bol de compter les moutons »
le 13 Octobre 2008
La grossesse entraîne parfois des troubles du sommeil… « 60% des adultes souffrent d’insomnies ponctuelles, 10% d’insomnies modérées et 5% d’insomnies sévères. Dans ce lot… de nombreuses femmes enceintes qui n’avaient jamais connu les affres de l’insomnie jusque-là », note le magazine. Bien que la progestérone soit sécrétée « en très grande quantité au cours de la grossesse, agissant
Lire la suite
Vos patients ont lu
« Somnolence au volant, soyez vigilant »
le 29 Juillet 2008
Télé Loisirs observe sur une page que « la somnolence au volant est le premier facteur d’accidents sur autoroute, avant la vitesse, et la cause de 15 à 20 % des pertes de contrôle du véhicule et collisions en Europe ». Le magazine explique que « cette envie irrépressible de dormir au volant a des causes qu'il faut connaître (prises de médicaments, maladies) et des signes avant-coureurs dont il faut tenir compte ». L’hebdomadaire livre ainsi les conseils du Dr...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Obsession du jeu, de la nourriture… : attention aux effets secondaires de la dopamine
le 19 Mai 2008
Avantages met en garde ses lecteurs : « Si l'un de vos proches prend des médicaments à base de dopamine - pour une maladie de Parkinson ou un syndrome des jambes sans repos - et se révèle soudain obsédé par le jeu, la nourriture ou le sexe, prévenez rapidement son médecin prescripteur ».
Lire la suite
Vos patients ont lu
« La nouvelle vitamine B9 »
le 27 Mars 2008
Médecine naturelle et longévité observe qu’« une nouvelle vitamine B9, plus efficace que l’acide folique, présente un nombre accru de propriétés thérapeutiques ». Le magazine se penche ainsi sur le 5-MTHF, ou L-5-méthyl-tétrahydrofolate, forme dans laquelle se convertit l’acide folique après avoir traversé la veine porte.
Lire la suite
Vos patients ont lu
« Des nuits sans insomnie »
le 28 Février 2008
Tribune Santé constate sur une double page que « peu d’entre nous » peuvent « se vanter de dormir «comme un bébé» ». Le magazine observe en effet que « si l’on en croit les enquêtes, les troubles du sommeil feraient souffrir près de 40 % des Français ».
Lire la suite